Saisie de données sur le terrain et reporting

29 Octobre 2015 0 Commentaires

INSER propose une manière simple et flexible de saisir des données sur le terrain et de les valoriser.

Cet article est consacré à l'utilisation d'un terminal mobile (Smartphone, Tablette, laptop) pour la saisie de données attributaires et géographiques.

La solution proposée combine les outils de saisie, de stockage en ligne et de visualisation d’ArcGIS Online ainsi que les possibilités offertes par geopol.ch en matière de reporting et de gestion des flux d'information.

L’application de saisie Survey123 for ArcGIS est facilement utilisable sur le terrain. Elle est gratuite, ne nécessite aucune connaissance technique SIG et est aisément installable sur la majorité des supports mobiles.  

Le stockage et la visualisation peuvent s’effectuer directement en ligne via un guichet cartographique.

Chaque saisie donne lieu à la création d’un rapport. Celui-ci est généré automatiquement et est transmis immédiatement aux destinataires désignés. Par ailleurs, d’autres formes d’exportation sont envisageables (fichier Excel, shapefile, etc).


Interface mobile

L’outil de saisie sera l’application Survey123 for ArcGIS développé par la société Esri. Cette application est téléchargeable gratuitement sur les différents stores (App Store1, Google play2 ou Windows Store3).

L’interface peut être composée des fonctionnalités suivantes :

  • Un formulaire permettant à l’utilisateur de décrire les informations relevées sur le terrain
  • La position géographique du relevé. Elle est obtenue soit par la géolocalisation du smartphone/tablette soit manuellement en naviguant sur une carte. La navigation sur la carte nécessite un accès à internet
  • La possibilité d’inclure une photo, prise soit directement par l’application, soit déjà stockée dans l’appareil mobile

Au terme de la saisie, l’utilisateur peut envoyer directement les données grâce à une connexion 3G/4G, ou attendre d’être connecté à un réseau (WiFi par exemple) (envoi différé).

Les formulaires de saisie sont conçus au moyen d'un fichier Excel, d’entente avec le mandant. Ils peuvent contenir l'ensemble ou seulement une partie des éléments mentionnés ci-dessus.

Illustrations d’un formulaire sur smartphone (exemple fictif) :

    

 

Visualisation des données

Les données peuvent être visualisées et modifiées en ligne via une interface cartographique sur ArcGIS online. L'accès est authentifié au moyen d'un compte ArcGIS Online.

La carte contient les positions enregistrées. Il est possible de cliquer sur les positions pour obtenir les informations attributaires et la photo associée. Cette couche de données peut être utilisée comme base pour des analyses spatiales.

Navigateur web (exemple fictif) :

 


Solution de reporting

Les données enregistrées peuvent être mises en forme dans des rapports automatiques. Ces rapports peuvent comprendre les éléments suivants :

  • Entête et pied de pages type du client
  • Informations qui ont été entrées sur le terrain à l’aide du formulaire (texte d’introduction + valeur)
  • Photo prise lors de la saisie
  • Carte ou ortho-photo permettant de situer géographiquement le point du relevé
  • Informations déduites de la saisie (p.ex le nom de l'utilisateur)

L’emplacement et le contenu de ces éléments sont définis avec le client.  Pour chaque rapport, on dispose d'une page (A4 ou A3)

Le rapport est généré de façon automatique après l’envoi des données depuis l’appareil mobile. Il prend la forme d’un document au format PDF transmis par email à une ou plusieurs adresses. D’autres moyens de diffusion (répertoire FTP par exemple) peuvent être envisagés. Le rapport est envoyé automatiquement lors de l'enregistrement au destinataire indiqué, sans intervention de l'utilisateur. Le gestionnaire a la possibilité de lancer manuellement un export sur la base d'un intervalle de temps.

Cette solution de reporting nécessite le développement d’outils sur la plateforme de traitement de données geopol.ch. Techniquement, ces développements prennent la forme de workspaces FME qui récupèrent les données de ArcGIS online, les mettent en forme pour finalement génèrent et transmettent un fichier PDF.

Exemple d'un rapport généré:


Quelle utilisation ?

La mise en place d'une telle chaîne de traitement permet de garder une trace de données relevées sur le terrain. Ainsi, des observations faites sur le terrain sont immédiatement documentées sous la forme d'un document, transmis à la personne responsable. Le travail de traitement et de transmission de l'information se trouve très largement simplifié puisqu'il est entièrement automatisé.

La communication immédiate des observations sur le terrain constitue également une première étape vers la standardisation des procédures de travail. La circulation de l'information entre les différents intervenants (d'une commune, d'un service ou d'une entreprise) est prise en charge par le système.

 

Intéressé (e) ?

Si cette description vous a convaincu, ou si vous souhaitez avoir plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter (info@geopol.ch). Nous pourrons alors par exemple vous donner l'accès à notre questionnaire exemple et vous pourrez en tester le fonctionnement avec vos propres données.

Nous pourrons aussi étudier avec vous concrètement les possibilités d'utilisation d'un tel processus dans votre organisation.


 

Laisser un commentaire

Actualiser Type the characters you see in this picture. Ecrivez les caractères que vous voyez dans l'image.  Version audio ->